ABC > Lettre : A > Mot : ARCHITECTURE > Rubrique : Le Nuage / Musée des Confluences - Coop Himmelb(l)au
ARCHITECTURE

Le Nuage
unité architecturale
du musée des confluences

2014
musée d'histoire naturelle
d'anthropologie, des sociétés et des civilisations
86 quai Perrache
- LYON

conçue par l’agence Coop Himmelb(l)au
__________

"L’architecture du bâtiment est signée du cabinet autrichien Coop Himmelb(l)au réputé dans le monde entier pour ses bâtiments d’une légèreté aérienne de forme déconstruite. Le nom de cette agence est d’ailleurs un jeu de mots qui, en allemand, fait un double clin d’œil au bleu (blau) et à la construction (bau), tous deux ancrés dans le ciel (Himmel).

Cette architecture, à l’image du site défini par la confluence du Rhône et de la Saône, est constituée de deux structures qui se rejoignent : le Cristal-Nuage, symboles respectifs de ce qui est connu et inconnu.

Le bâtiment se structure en 3 entités.

Le socle

D’une surface de 8 700 m2 , en béton, le socle constitue la base du musée sur laquelle repose le cristal et le nuage. Organisé sur deux niveaux semi-enterrés, il abrite deux auditoriums, l’accueil des groupes ainsi qu’une multitude de locaux techniques pour la préparation et les stockages des expositions.

Les quatorze poteaux monumentaux et les trois piles qui supportent le Cristal et le Nuage traversent littéralement le socle. Contrairement aux poteaux en béton, les trois piles sont évidées pour accueillir les ascenseurs, les escaliers et monte-charges qui permettent le lien entre les salles de stockage du socle et les salles d’expositions du Nuage.

Le cristal

D’une surface au sol de 1 900 m2 , tourné vers la ville, le Cristal constitue l’entrée principale du musée permettant aux visiteurs d’accéder au Nuage. Les charpentes métalliques primaires et secondaires qui supportent les 1 500 vitrages sont entièrement apparentes.

Considéré comme un tour de force architectural, un pied central revisité sous la forme d’un "Puits de gravité", sert d’appui central pour soutenir les structures métalliques et stabiliser le cristal. Une rampe d’accès s’enroule autour de lui et vient renforcer les modes d’accès principaux du nuage : ascenseurs et escalier.

Été comme hiver, l’espace sera tempéré par les brise-soleil et le plancher chauffant/ rafraîchissant.

Le nuage

Conçu par l’architecte comme évoluant dans l’air, tel un défi aux lois de l’apesanteur, le nuage est l’élément flottant qui abrite les salles d’expositions du musée. D’une surface de 10 900 m2 , il est composé de quatre niveaux dont deux niveaux d’expositions, un niveau administratif et le dernier niveau dédié à la restauration.

La charpente métallique du Nuage est composée de deux structures, l’une représentant la structure porteuse et l’autre donnant la forme du Nuage. Représentant 6 500 tonnes d’acier, elle est recouverte principalement de plaques d’inox mais également de 500 m2 de panneaux photovoltaïques et de 11 verrières."

in museedesconfluences.fr – fiche thématique L’architecture

www.valactive.com - Taminh @2017
Agence W - Souri Dekkers © lesnuages 2008