ABC > Lettre : E > Mot : EXPOSITION > Rubrique : Le bruit des nuages - choix de Peter GREENAWAY
EXPOSITION

Le bruit des nuages
Flying out of this world

dessins du Louvre choisis par Peter GREENAWAY

 3 novembre 1992 - 1 février 1993
Musée du Louvre - 
Hall Napoléon - PARIS

présentée par le département des Arts graphiques
__________

" Trying to fly without being prepared to say it's impossible, is like trying to learn to swim without water, though we must admit that swimming can be like flying in water. All qualifications make any flight wavering and bumpy, and besides, they demean the very straightforward demands of gravity. So, concentrating the credulity of a, by now, understandably suspicious audience, I am going to cut this flight trajectory into nine sections, like cutting a frozen, curved-back eel into nine parts for the frying-pan, and, with this nine part template, I am going to arrange the flying images. I am going to write of them as though they might be an argumentative, discoursive excuse for a film, and prepare the exhibition as though I am going to the theatre, and accompany flying in general with a sound-track, if only to justify the French title, Le bruit des nuages, which is what I eventually wish to hear when I am truly airborne. With this multifarious approach, we can hope to service the idea a little more expansively, hoping that if our feet will not leave the ground, our minds might."

Peter Greenaway

" Essayer de voler sans être prêt à dire que c'est impossible, c'est comme tenter d'apprendre à nager sans eau ; et pourtant nager, convenons-en, c'est un peu comme voler dans l'eau. Toute qualification produit un vol vacillant, cahoteux, et déprécie de surcroît les franches et directes exigences de la pesanteur. C'est ainsi que, faisant appel à l'ingénuité d'une assistance dès lors soupçonneuse - à juste titre - je m'apprête à découper la trajectoire du vol en neuf sections, comme on coupe l'arc raidi d'une anguille en neuf morceaux avant de la faire frire dans une poêle. Puis, sur la base de ce gabarit en neuf parties, à ordonner ces images de vol. Dans un style décousu qui prête à discussion, je m'en vais discourir sur elles comme sur le prétexte d'un film, préparer l'exposition comme on va au théâtre, et accompagner ce thème d'une bande-son, ne serait-ce que pour justifier le titre français, Le bruit des nuages, qui est ce qu'en définitive je souhaiterais entendre quand je voyage réellement dans les airs. Par cette approche multiple, nous pouvons espérer servir l'idée le plus diversement possible. Souhaitons que même si nos pieds ne quittent pas le sol, nos esprits, eux, le puissent."

traduit de l’anglais par Valérie Rosier


 

www.valactive.com - Taminh @2017
Agence W - Souri Dekkers © lesnuages 2008