ABC > Lettre : L > Mot : LITTÉRATURE > Rubriques : Poème, romance, idylle, en prose et en vers > Titre : Tu es au crépuscule un nuage dans mon ciel - Pablo NERUDA

Pablo NERUDA
Ricardo Eliecer Neftalí Reyes Basoalto dit
poète, écrivain et diplomate chilien
Parral (Chili) 12 juillet 1904 - Santiago du Chili 23 septembre 1973
__________

En mi cielo al crepúsculo eres como una nube


En mi cielo al crepúsculo eres como una nube
y tu color y forma son como yo los quiero.
Eres mía, eres mía, mujer de labios dulces,
y viven en tu vida mis infinitos sueños.

La lámpara de mi alma te sonrosa los pies,
el agrio vino mío es más dulce en tus labios:
oh segadora de mi canción de atardecer,
cómo te sienten mía mis sueños solitarios!

Eres mía, eres mía, voy gritando en la brisa
de la tarde, y el viento arrastra mi voz viuda.
Cazadora del fondo de mis ojos, tu robo
estanca como el agua tu mirada nocturna.

En la red de mi música estás presa, amor mío,
y mis redes de música son anchas como el cielo.
Mi alma nace a la orilla de tus ojos de luto.
En tus ojos de luto comienza el país del sueño.

in  Vingt poèmes d'amour et une chanson désespérée

__________

Paraphrase de Rabindranath Tagore

Tu es au crépuscule un nuage dans mon ciel


Tu es au crépuscule un nuage dans mon ciel,
ta forme, ta couleur sont comme je les veux.
Tu es mienne, tu es mienne, ma femme à la lèvre douce
et mon songe infini s’établit dans ta vie.

La lampe de mon coeur met du rose à tes pieds
et mon vin d’amertume est plus doux sur tes lèvres,
moissonneuse de ma chanson crépusculaire,
tellement mienne dans mes songes solitaires

Tu es mienne, tu es mienne, et je le crie dans la brise
du soir, et le deuil de ma voix s’en va avec le vent.
Au profond de mes yeux tu chasses, ton butin
stagne comme les eaux de ton regard de nuit.

Tu es prise au filet de ma musique, amour,
aux mailles de mon chant larges comme le ciel.
Sur les bords de tes yeux de deuil mon âme est née.
Et le pays du songe avec ces yeux commence.

www.valactive.com - Taminh @2017
Agence W - Souri Dekkers © lesnuages 2008